La technologie, émancipation ou asservissement ?

Hello les amis,

J’ai écouté en vacant à mon surf quotidien, un talk de la quadrature du net, avec pour invité le doctorant (post) :Félix Tréguer.

Disponible ici

Le sujet ? La police prédictive.

Forcément cela fait penser au film Minority Report, qui est à voir si vous ne l’avez pas vu. 🙂

Sinon quel est le rapport entre la police prédictive et le titre du billet ?

La police prédictive s’appuie sur l’IA (du code !), codé par des humains. Seulement on sait que l’humain dans son raisonnement, dans les jugements qu’il porte, est rempli de biais de tout types. Par conséquent, quand du code, décide de faire des prédictions, celui-ci va tenir compte malgré lui des biais humains.

On suppose dans ce cas que le code est de bonne foi, et que les humains l’ayant pondu (pas l’œuf, le code), n’ont pas reçu de directives allant dans le sens des statistiques. Par exemple, gonfler ses statistiques de lutte contre la criminalité, en arrêtant des vendeurs de clopes à la sauvette est bien sur inefficace pour faire baisser celle-ci.

Quand on utilise de tels technologie, pour ce genre de choses (Police, Justice), sans tenir compte de l’aspect social, environnemental, que sais-je, cela devient vraiment inquiétant. Car malheureusement non, la technologie n’est pas au service de l’humanité. Elle est au service de ces créateurs, et la c’est vraiment dangereux si l’on est persuadé de l’inverse. 

Combien pensent que leur Alexa, ou GooGleSexToy est entièrement à leur service et seulement à leur service ? Eh oh réveillez vous, il y a inversion des rôles, c’est pas nous qui sommes sensé être des tamagotchis !! Même si ceux-ci étaient principalement fait pour asservir un enfant.

 

Mais Internet, nous connecte !

Comme il est si bien dit dans le talk, on s’est concentré globalement sur la dimension humaine qu’a apporté Internet, en oubliant que l’ordinateur à la base servait à faire des calculs. Est-ce donc étonnant aujourd’hui, de maintenant voir des ordinateurs se servir des données que nous leur mettons gracieusement à disposition (Facebook, Google, Amazon, Qwant) pour faire des calculs sur “NOUS” afin de mieux nous asservir ? Avant les états usaient de malice pour espionner le citoyen, aujourd’hui l’état collabore avec des compagnies privées pour tout savoir de ses citoyens (Si tu n’es pas convaincu, jette un œil à Palantir). Vachement dangereux sur tout les plans (le plan démocratique notamment).

Pour qu’une IA marche, il faut l’entrainer. Il suffit de regarder en arrière pour comprendre le problème.
Demain la technologie ne sera pas neutre.

On est bien cupide

Cela est possible grâce à notre cupidité, au sens ou nous en voulons toujours plus. On ne sais plus s’ennuyer, et la consommation est la pour nous y aider.

Par exemple, si je garde l’aspect technologie, ces derniers temps Microsoft sont des sauveurs, philanthropes, bref ils se rachètent une image. Ils sont de gros contributeurs à l’OpenSource, et sont même membre platine de la “LinuxFoundation”.

On pourrait toujours me dire : aujourd’hui ils ont changé chez crosoft, …. Est tu sur ? Comme quoi une image n’est pas la réalité.

En conclusion

Rien ne changera si l’on se concentre sur les apparences, sans vraiment regarder et s’intéresser au concret. Tant que la technologie restera purement de la consommation (OpenSource, libre ou propriétaire, on s’en fout pour le coup), elle participera à notre asservissement, qu’on le veuille ou non.

Pour imager, voici cette vidéo d’une influenceuse faisant la promotion de l’OpenSource, sommes nous dans l’émancipation ou l’asservissement ?

https://www.youtube.com/watch?v=a929IRtg4YU

J’ai pris grand plaisirs à écouter ce premier podcast de laquadrature, et j’espère que vous en ferez tout autant. Ne vous inquiétez pas, ils ne sont pas brouillon comme moi. 🙂

J’en ai quand même mal à mon Cyber.

 

@++

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 3 =